» Mairie » Commissions municipales

FINANCES 2018

Les impôts locaux représentent 55 % des recettes de notre commune (Compte administratif 2017).
Il s'agit des seules recettes sur lesquelles le Conseil Municipal peut agir au travers le vote des taux,  hormis désormais pour la taxe d'habitation qui représente 44,50 % de ces produits, et dont les modalités de compensation par l'état, sont à surveiller suite aux annonces faites par le gouvernement de supprimer la taxe d'habitation.

A défaut d'augmentation des taxes foncières, seule l'évolution des bases nous permettra d'assurer  la dynamique de ces recettes fiscales, recettes qui sont  essentielles pour les capacités financières de la commune.
Toutefois, le produit fiscal attendu pour 2018, compte-tenu de l'augmentation des bases, devrait être maintenu au niveau de 2017.

A noter que le Conseil Municipal a décidé le 9 avril dernier de ne pas modifier les taux pour 2018.
Il est à rappeler aussi que ces taux n'ont pas été modifiés depuis 2011 pour la taxe d'habitation et pour le "foncier bâti" – et 2007 pour le "foncier non bâti".

Rappel de la fiscalité communale :
Taxe d’habitation : 14 %
Taxe « Foncier bâti » : 14.45 %
Taxe « Foncier non bâti » : 45.37 %
 

FINANCES

LE BUDGET MUNICIPAL, C'EST QUOI ?

Un budget municipal est l'outil annuel qui permet d'anticiper les recettes et les dépenses de la commune afin de gérer au mieux les finances publiques dans l'intérêt collectif.

LE BUDGET PRIMITIF

Le Budget Primitif de la commune est l’acte par lequel le conseil municipal prévoit et autorise les recettes et les dépenses de l’exercice.
•    C’est un acte prévisionnel car il constitue un programme financier qui évalue les recettes à encaisser et les dépenses à effectuer sur une année.
•    C’est un acte d’autorisation juridique par le lequel le maire (organe exécutif de la collectivité) est autorisé à engager les dépenses votées par le conseil municipal.
Il est prévu pour un exercice budgétaire qui commence au 1er Janvier et s’achève au 31 Décembre.
L’adoption du Budget est un acte fondamental de la gestion communale : à travers lui se concrétisent les choix et les orientations des élus municipaux.

Tous les ans au mois de Mars, la commune doit élaborer son budget. Il est constitué de deux sections  :  la section Fonctionnement et la section Investissement.

LA SECTION FONCTIONNEMENT  perçoit des recettes provenant des impôts, des dotations de l’état, de subventions diverses ou encore des revenus d’immeubles et autres produits…
Ces recettes sont utilisées pour couvrir les  dépenses régulières (salaires, électricité, combustibles, téléphone, entretien des bâtiments, charges ou taxes, divers…) et les charges financières liées aux intérêts des emprunts.

LA SECTION INVESTISSEMENT  retrace toutes les opérations affectant le patrimoine de la commune et son financement.
 Y figurent :
•    les opérations d’immobilisations (acquisitions de terrains, voirie, travaux et aménagements divers...
•    le remboursement des emprunts en capital.

ÉQUILIBRE DU BUDGET
•    Le Budget primitif est présenté en équilibre. Les recettes doivent donc être suffisantes pour couvrir les dépenses
•    En ce qui concerne la section de fonctionnement, seul l’ajustement des taxes fiscales  peut apporter les ressources qui manqueraient à l’équilibre.
•    Par contre, en section d’investissement, chaque opération  sera financée par le biais de subventions, d’emprunts ou d’autofinancement de la collectivité.

Les dépenses de fonctionnement inscrites au budget 2017 ont représenté 845 835 € contre 866 201 € votées en 2016.

Dans un contexte difficile, avec une baisse très significative des dotations de l’Etat ces dernières années, le conseil municipal reste toujours vigilant sur ses dépenses. Ainsi, grâce à cette gestion rigoureuse des dépenses de fonctionnement, la commune de Saint-André-sur-Vieux-Jonc n’a pas augmenté les taux d’imposition.

Les principales dépenses d’investissement inscrites au budget 2017 ont été :
-    Remboursement des emprunts :     132 700 €
-    Plantation d’arbustes (place St-Antoine et route du Corbet) : 2 731 €
-    Travaux de voirie (route des Clefs) : 44 400 €
-    Travaux modernisation éclairage public : 14 780 €
-    Achat de tuyaux pour CPI : 2 000 €
-    Matériel de désherbage : 3 600 €.

Soyez certains que pour l’année à venir, vos élus continueront à œuvrer pour que les dépenses courantes soient maitrisées. Dégager de l’épargne pour s’autofinancer, nous permettra ainsi d’envisager plus sereinement de nouveaux investissements.



 

Bâtiment - CIMETIERE

CIMETIERE

Au « Jardin du Souvenir », une colonne signalétique a été posée le 16 septembre dernier.

L’identité des personnes disparues sera gravée sur une plaque prévue à cet effet et apposée directement sur cette colonne. La forme et les dimensions seront réglementaires et elle sera à la charge des familles.

Pour connaître les modalités d’installation, les familles devront s’adresser auprès de notre secrétariat de mairie aux heures et jours d’ouverture.

 

ACCESSIBILITE DANS LES BATIMENTS PUBLICS

Le programme des travaux se poursuit avec la pose de rampes d’accès aux personnes à mobilité réduite

ÉGLISE :
 • Rampes d’accès installées sur le perron de la porte de l’entrée principale et à l’arrière de l’église, pour accéder à la porte de sortie

ÉCOLE :
 • Rampes d’accès installées dans toute la montée d’escalier pour accéder à la classe située à l’étage

SALLE DES FÊTES :
 • Rampes d’accès installées pour monter sur la scène

 

Voirie

Les accotements de l’important réseau routier communal sont entretenus par nos employés communaux et par la C.U.M.A. (Coopérative d’Utilisation de Matériel Agricole). Au cours de l’année, deux à trois passages d’épareuse sont effectués sur les bords des routes.

En fin d’année, la commission voirie fait le tour de la commune pour décider de l’élagage de certaines haies. Suite à cet état des lieux, les accotements, les fossés sont nettoyés.

Tous ces différents travaux sont effectués par la C.U.M.A. Le coût s’élève à environ         11 000 €.

En 2019, Alexandrine, Rémy et Christian, nos employés, rebouchent les trous, ramassent les branches, repositionnent les panneaux et réalisent aussi divers travaux concernant les routes

Route de Saint-Rémy/Corgenon :
Le syndicat intercommunal des eaux Veyle-Reyssouze-Vieux-Jonc a financé le changement de canalisation d’eau potable, route de Corgenon D67c, chemin de Daloy, chemin de la Michelière ainsi que le chemin du Capot.
La commune a financé le remplacement d’un poteau incendie dans ce secteur (coût 2.000 € TTC). L’entreprise Somec est intervenue pour ces travaux.

Route des Clefs :
L’entreprise Colas a réalisé des travaux sur la portion qui s’étend du « stop » au village jusqu’au chemin des Trois Fontaines.
Mise en place d’un tapis d’enrobé tiède sur une partie, déflachage et renforcement des virages sur une autre partie.
Le coût des travaux s’élève à 22.500 € TTC. En 2020 une bicouche est prévue sur la partie restante.

Route du Bois d’Amont :
Sur une partie très endommagée, d’environ 150 m, un tapis d’enrobé tiède a été déposé par l’entreprise Colas : coût de 15.250 € TTC.
La mise à niveau des différents tampons pour un montant de 2.250 € TTC est financée par CA3B.

Le Pont Marmont :
Plusieurs accidents se sont succédés (3 en 2 ans) !
Le Département a décidé d’un changement de signalisation : mise en place de STOP courant 2020.

Marquage au sol  :
Différents marquages au sol, route des Clefs et du Bois d’Amont seront tracés par l’entreprise Midi Traçage : coût 1.700€ TTC.

Nos routes communales sont souvent étroites et sinueuses.
Elles peuvent être glissantes ou déformées. Nous pouvons y croiser des véhicules légers, de gros engins agricoles, des vélos ou motos, ou tout simplement des marcheurs.
Pour des raisons de sécurité, il convient, comme dans le village d’ailleurs, d’avoir une vitesse appropriée !!

Fleurissement


« A la Chandeleur, l’hiver passe ou prend rigueur »


Dès que les beaux jours reviennent, la commission de fleurissement procède à la plantation des fleurs qui embelliront notre village.
Mais voyons ce qu’il nous est possible de faire en jardinage pour se préparer tout doucement à l’arrivée du printemps, au retour des beaux jours et donc au réveil de la nature….
Les journées de mauvais temps de l'automne, le froid de l'hiver et les dures gelées laissent souvent de nombreuses traces dans le jardin. Dès la sortie de l'hiver, vous allez pouvoir réparer les méfaits de cette saison hivernale et aider votre jardin à faire peau neuve.
Car le printemps, c'est aussi la vie au jardin, les premiers repas dehors et la floraison des plantes. Pour bien vivre dans un jardin, il est nécessaire de consacrer, selon votre temps et votre rythme, plusieurs sessions de jardinage. De quoi s'offrir un jardin foisonnant, propice à l’évasion et agréable au quotidien.
 
Les massifs et les jardinières qui jalonnent notre commune participent au cadre de vie de notre village et améliorent son attractivité.

Cet embellissement est rendu possible grâce aux efforts, au dynamisme et à la créativité de nous tous : commission municipale, employés communaux, bénévoles Amis des Fleurs, mais aussi grâce à la municipalité qui accorde au fleurissement une attention particulière.

Municipalité, Amis des fleurs, vous êtes tous là pour contribuer à l’image de notre village mais aussi à l’image de notre département classé département fleuri. Car il est vrai que le fleurissement contribue, à l’instar de sa gastronomie et de son patrimoine, à une image forte de la vitrine de l’Ain et c’est dans ce sens que nous travaillons pour que Saint-André soit toujours un village propre et agréable à traverser.

En 2019,  la sortie fleurissement a eu lieu à Le Chambon-sur-Lignon, village de la Haute-Loire où nous avons pu découvrir un jardin extraordinaire composé principalement de rhododendrons, azalées, hydrangeas, bruyères, fougères mais aussi une serre où poussent des dizaines d’orchidées exotiques.

L’amour des fleurs se cultive aussi dès le plus jeune âge et c’est ainsi que nos jeunes jardiniers en herbe ont été récompensés pour le travail réalisé, avec l’aide des enseignantes, dans leurs carrés potagers, ce petit îlot de richesses fleurissantes et appétissantes dans la cour d’école.

 Les enfants le savent bien : Un village sans fleurs est un village sans cœur...

ASSAINISSEMENT

La CA3B devient compétente en matière d’eau et d’assainissement
 

En ce qui concerne l’eau depuis le 1er janvier 2019, la Communauté d’Agglomération exercera la compétence « eau potable » en direct pour les communes de Bourg-en-Bresse, Péronnas, Saint-Just, Cize et Pouillat. Sur le reste du territoire, les syndicats intercommunaux des eaux perdurent tout en étant composés pour partie de représentants de l’Agglomération.
Les modes de gestion du service de l’eau sont divers et le resteront. Les quatre syndicats des eaux ont choisi de confier la distribution de l’eau à des délégataires privés. Les contrats seront menés à leur terme. Pour les usagers concernés, il n’y aura aucun changement.

 

Conseil Municipal Jeunes

CONSEIL MUNICIPAL JEUNES 2018/2019

Les 10 filles et garçons élus par leurs pairs ont pris leur rôle très au sérieux et se sont investis dans des projets définis en commun après des échanges et débats animés.
Les réunions du Conseil Municipal jeunes permettent de vivre une expérience collective enrichissante : exprimer ses idées, respecter les idées des autres, prendre conscience des contraintes de mise en œuvre de certains projets, voter...

Des temps forts ont permis à nos jeunes d’exercer leur citoyenneté : Fleurissement des tombes des anciens combattants de 14/18 et plantation de l’arbre de la liberté au square des magnolias.
Deux sujets ont retenu l’attention de nos jeunes élus en herbe : la convivialité entre habitants, les bienfaits apportés par la nature et les productions locales.

Ces projets se sont concrétisés par leur participation à FESTIV’ETE le 24 mai 2019 : des jeux ont été proposés aux grands et petits sur le thème du goût. Le test de reconnaissance des confitures maisons offertes par les Jonçois a rencontré un franc succès. «La cerise sur le gâteau » a été le jeu des mots en cage : le CYNORRHODON a donné du fil à retordre à plus d’un !

La rencontre avec le conseil municipal jeunes de Saint- Denis-lès-Bourg le 15 mai 2019 a permis de découvrir un autre mode de fonctionnement : nos jeunes se sont mobilisés à cette occasion pour présenter avec brio leurs projets.

En projet pour la nouvelle année scolaire 2019-2020 : une soirée musicale, le 23 novembre 2019, animée par des interprètes bénévoles destinée à récolter des fonds pour financer les projets du nouveau Conseil Municipal jeunes
 

 

CCAS -Comité consultatif d'action sociale

 La commission C.C.A.S, toujours soucieuse d’aider les habitants de notre commune, a décidé, lors de la dernière réunion qui a eu lieu le 18 septembre 2019, de mettre en place des permanences CCAS, une fois par mois.

Ces permanences peuvent permettre à chacun, de trouver une écoute, un renseignement, une aide.... toujours en toute discrétion.

Elles sont assurées par les membres du C.C.A.S de 17 h à 18h30 : Lundi 7 octobre 2019 Lundi 4 novembre 2019 Lundi 9 décembre 2019 Lundi 6 janvier 2020 Lundi 3 février 2020 Lundi 9 mars 2020.

Chaque Jonçoise, chaque Jonçois, qui traverse un moment difficile ne doit pas hésiter à venir nous rencontrer.

 

Cap On Line Réalisations